Établissement et Service d’Aide par le Travail Les Gardons

1218, route de Mazac – 30340 Salindres – Accéder au plan
04 66 56 26 86 –   esat.gardons@unapei30.fr

Directeur : Pierre-Yves CADE
Adjoints de direction : Cyril BOUYARD, Boris KAROLCZYK
Responsable Unité : Karine VERHAEGE
Responsable commerciale : Patricia GRIMAUD
Responsable logistique : Jean-Paul THEROND

Capacité d’accueil

Notre possibilité d’accueil est de 174 places pour des personnes adultes présentant tous types de déficience.
Ces adultes que nous nommons ouvriers travaillent sur trois sites distincts :

  • Le site du Valat d’Arias implanté à Salindres
  • Le site du Rouret implanté à Saint Christol
  • Le site de la Gardonnenque implanté à Saint Chaptes

Objectifs

  • Élaborer des partenariats médico-sociaux pour mieux accompagner les ouvriers et économiques pour leur proposer un travail adapté.

  • Favoriser le dialogue d’équipe comme vecteur essentiel d’une solidarité d’action.

Activités et prestations proposées

Notre établissement, agréé par l’Etat, offre à des adultes en situation de handicap un vrai statut d’ouvrier, avec pour valeur essentielle la solidarité entre tous et le respect de chacun en offrant la possibilité à chaque ouvrier de l’établissement de se réaliser professionnellement et de s’épanouir socialement.

Fort de ces principes, nous disposons aujourd’hui de 7 secteurs d’activités diversifiés et complémentaires :

  • Conditionnement
  • Sous-traitance industrielle
  • Montage électromécanique
  • Nettoyage de locaux et espaces publics
  • Horticulture (notamment vente de plantes d’ornements et arbustes…)
  • Espaces verts (auprès de particulier, municipalités, entreprises…)
  • Travaux de menuiserie (notamment travaux sur mesure et ébénisterie) et mise à disposition d’ouvriers en entreprises, établissements ou municipalités.

Ces activités réparties sur 17 ateliers sont implantées sur nos trois sites de production avec pour gage de notre sérieux deux labels de qualité : ECOCERT et ISO 9001-2008.

 

Histoire de l’établissement

L’ESAT les Gardons dans son entité actuelle provient du regroupement en 2000 de deux ESAT chacun composé de deux sites. Le plus ancien établissement est le Valat d’Arias (1973) avec son annexe Bruèges (1983) auquel a été rattaché l’établissement regroupant le Rouret (1988) et la Gardonnenque (1998).

Ce choix provient d’une volonté associative consistant à respecter une indépendance de vie des personnes adultes handicapées entre le lieu de résidence (en l’occurrence le foyer l’Oustalado) et le lieu de travail du Valat d’Arias. Fort de cette dynamique, l’ESAT du Valat d’Arias, siège actuel de notre établissement, a augmenté sa capacité d’accueil et le nombre de ses ateliers en regroupant sous l’intitulé actuel “ESAT les Gardons” l’ensemble des sites. Enfin, le transfert des activités du site de Bruèges sur les autres sites, en décembre 2013, nous permet de disposer des mêmes capacités d’accueil et de travail tout en réduisant à trois nos lieux d’activité.

Des actions qui font la différence

Depuis octobre 2018, des Travailleurs Handicapés de l’ESAT Les Gardons profitent d’une nouvelle expérience professionnelle : le détachement en entreprise.

Ces prestations hors les murs permettent de découvrir une activité professionnelle et le milieu ordinaire et/ou de construire un nouveau projet dans le parcours professionnel du travailleur.

Télécharger la fiche au format .pdf

.

Identification d’un besoin

Quel est le constat qui a engendré ce projet ?
Les Travailleurs accueillis, en particulier les plus jeunes, ont besoin de découvrir de nouvelles activités. L’offre de service de l’ESAT permet au travers du Projet d’Accompagnement Individualisé de construire des parcours professionnels en milieu ordinaire. Le détachement en entreprise répond aujourd’hui à l’un des axes d’inclusion professionnelle.

Qui était à l’initiative du projet ?
Affirmée comme l’une des stratégies de développement l’ESAT Les Gardons, la demande d’un client pour faire du détachement en entreprise nous a permis de démarrer cette nouvelle activité en décembre 2018 au sein de l’entreprise Vignobles & compagnie.

Ce client avait initialement sollicité l’ESAT Véronique, qui nous a transmis cette opportunité (et nous les en remercions !). Cette solidarité permet d’aborder avec confiance de nouveaux marchés.

Réalisation de l’action

Comment le projet a-t-il été développé ?
Suite à la rencontre et à la visite de Vignobles & compagnie avec son dirigeant, nous avons pu constater la polyvalence des activités et la bienveillance des salariés. Le détachement d’une équipe sur le site est donc apparue comme une évidence. L’ESAT intervient 1 à 2 semaines par mois. L’équipe côtoie les salariés sur les lieux de pause et de restauration : une ouverture enrichissante pour nos Travailleurs sur le monde du travail ordinaire.

Les salariés de Vignobles & Compagnies sont surpris de leurs compétences et de leur polyvalence ! Cela permet donc par la même occasion de valoriser l’image des personnes en situation de handicap.

Combien de personnes accueillies sont concernées par cette action ?
Six Travailleurs Handicapés et un moniteur sont concernés par ce détachement. Ils viennent majoritairement des ateliers de Saint-Chaptes, mais aussi de l’ensemble des ateliers de l’ESAT les Gardons.

Bilan de l’action

Quel bilan tirez-vous de cette action, un an après sa mise en oeuvre ?
Le démarrage en octobre 2018 permet d’ores et déjà de valider la faisabilité de ce type de projet collaboratif pour soutenir la mise en place des prestations au sein des entreprises dans notre environnement. Elle positionne l’ESAT Les Gardons comme un interlocuteur privilégié pour répondre à de nouveaux besoins, pour avancer dans une société inclusive et solidaire. Notre agilité devient une force pour l’ESAT.

Nous construisons ce même développement d’activité avec deux entreprises alésiennes pour ce début d’année 2020.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui souhaiterait développer cette action ailleurs ?
À partir de ce retour d’expérience, privilégier les personnes autonomes avec des capacités de polyvalence. Nous conseillons de réaliser un groupe de travail avec les travailleurs et les salariés pour échanger sur ce nouveau mode d’accompagnement et les positionner plus en amont sur ce développement.

C’est comme cela que nous envisageons les prochains développements en détachement, pour promouvoir la polyvalence et l’autonomie des travailleurs en lien avec les compétences de nos moniteurs.