L’Unapei 30 et la Responsabilité Sociétale des Organisations

Soucieuse de prendre en compte les impacts environnementaux liés à son activité, l’Unapei 30 démarre une démarche de diagnostic sur l’ensemble de ses établissements et services qui débouchera sur un plan d’action d’amélioration pluriannuel.
Ce programme est inscrit dans le Contrat Pluriannuel d’Objectifs et de Moyens (CPOM) 2018-2022 et aboutira à une certification de notre association.

L’association a programmé trois axes prioritaires sur une durée de 5 ans (2018-2022)

  • Axe 1 : Diagnostic et accompagnement « transition énergétique »
    Audit énergétique des bâtiments, bilan d’émissions de gaz à effet de serre, construction et réhabilitation d’établissements intégrant des processus de qualité environnementale…
  • Axe 2 : Diagnostic et accompagnement « développement durable »
    Gestion de l’eau, transport, gaspillage alimentaire, qualité de vie au travail, achats responsables…
  • Axe 3 : Gestion des déchets
    Réduction, tri et valorisation des déchets solides ; analyse du circuit des déchets

Pour mener à bien ces missions, l’Unapei 30 a sollicité des financements publics

  • L’ADEME (Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie) s’est d’ores et déjà engagée, par le biais d’une convention signée en juin 2018.
  • Un dossier de demande de financement a également été déposé en avril 2018 auprès du FEDER (Fonds européen de développement régional), qui se positionnera lorsque les diagnostics et les plans d’actions prévisionnels auront été réalisés.
  • Une fois les diagnostics établis, des financements privés seront sollicités auprès de grandes entreprises qui se doivent, par leur aide, d’impulser le mouvement vertueux du développement durable auprès des plus petites.

 

 
A tous les niveaux de décisions, du mondial au local, les organismes ont mis en place des outils permettant d’orienter des actions à conduire et de mesurer la progression des démarches de réduction des impacts environnementaux.

 

Au niveau national

  • La Convention 2017-2021, signée par trois ministères avec neuf syndicats employeurs (dont la FEHAP) et l’ANAP , qui vise à encourager l’engagement des établissements sanitaires et médico-sociaux dans le développement durable, en définissant des objectifs de progrès précis.
  • L’Observatoire ANAP du développement durable qui a ouvert en juin 2017 la première campagne d’évaluation pour les établissements médico-sociaux.

Au niveau mondial

  • L’Agenda 21, un plan d’actions adopté par 173 Etats et qui décrit notamment les secteurs où le développement durable doit s’appliquer dans le cadre des collectivités territoriales.
  • L’Agenda 2030, un programme produit par l’ONU qui fixe 17 objectifs pour une transition écologique et solidaire (climat, biodiversité, énergie, eau, pauvreté, paix, agriculture, éducation…)